L‘accès aux droits c’est près de chez moi !

Borne e-administration

Les demandes d’allocations logements, l’inscription à Pôle Emploi, le paiement des impôts, le suivi des remboursements de la Sécurité Sociale, … toutes ces démarches administratives sont maintenant réalisable via les sites internet de institutions. Si pour certains internautes ces nouvelles pratiques sont synonymes de gain de temps et de simplicité, pour d’autres elles constituent un véritable frein à l’obtention de leurs droits et de leurs documents. Le projet Centres Sociaux Connectés a été l’impulsion pour répondre aux besoins d’accès aux droits des usagers. 

Avec la dématérialisation de toutes les démarches administratives, l’utilisation du numérique est devenue indispensable. Toutefois, il y a encore beaucoup de personnes qui n’ont pas d’équipements informatiques, pas accès à internet ou qui ne savent pas utiliser les sites administratifs. Le besoin de rendre les personnes autonomes est un enjeu central, et les centres sociaux ont compris qu’ils avaient un rôle à jouer dans cette apprentissage.

L’accès à un équipement informatique

La réponse apporter par les centres sociaux passent d’abord par la mise à disposition d’un équipement informatique. Dans l’accueil ou dans le cybercentre, les centres sociaux ont utilisés un ordinateur avec un interface qui permet d’accéder à certains sites administratifs. Dans cette première version, les sites accessibles sont la Caf, le site des impôts, Ameli (Sécurité Sociale) et Pôle Emploi. Les sites du centre social et de la ville sont aussi présents cette page d’accueil.

La simplicité de l’interface et les logos permettent un accès facile et rapide des sites où l’on souhaite aller. Une imprimante et un scanner sont aussi mis à disposition, afin de permettre aux personnes de réaliser toutes les démarches qu’ils souhaitent.

L’accès à l’équipement n’est pas suffisant : si les personnes ont les moyens matériels de se connecter à leurs comptes Ameli, ont-elles les connaissances pour le faire de façon autonome ? Pour un certains nombres d’entre elles, ce n’est pas le cas.

L’accompagnement : quelles formes ?

L’équipe s’est alors posée la question de l’accompagnement : comment faire pour aider les personnes qui en ont besoins ? A quels moments ? Plusieurs réponses ont été apportés, dont certaines ont donné lieu à des expérimentations.

L’une d’elles a été de recruter une salarié dont la mission est d’accompagner les personnes à la borne. Pendant 1 mois et demi, Mathilde a donc été présente auprès des usagers du centre social de Projet pour aider les personnes. L’objectif n’est pas de « faire à la place de », mais bien d’expliquer aux personnes comment les sites fonctionnent, et comment ils peuvent réaliser leurs démarches, pour que les prochaines fois, ils les réalisent en toute autonomie.

Avoir un salarié présent auprès de la borne nécessité des moyens que tous les centres ne peuvent pas avoir. Pour permettre aux usagers de demander de l’aide, une messagerie instantanée a été installé. Les questions posées sont envoyées à certains salariés du centre, qui peuvent soit répondre via la messagerie, soit retrouver l’usager à l’accueil pour lui répondre.

Ces différentes expérimentations sont encore en cours d’évaluation pendant quelques semaines, et chacun d’entre elle donnera lieu à un bilan.

L’objectif : répondre aux besoins des habitants

Les premières expérimentations ont permis de voir qu’un accompagnement pédagogique et personnalisé permet de répondre aux besoins des habitants. Si la solution idéale n’est pas encore trouvé, l’équipe a à coeur de répondre aux mieux aux besoins des habitants, et de leurs apporter des solutions.

Dans cette perspective, le centre social Projet organise 4 ateliers collectifs, qui ont pour but de faire remonter les demandes et les besoins des habitants, et de les faire participer à l’élaboration des solutions. Nous vous ferons part prochainement des idées ressortis des ateliers.

Les dates des ateliers sont visibles dans le calendrier.